3.1. L’élève acteur de son parcours de formation

L’orientation : vers un processus d’apprentissage intégré

Aider l’élève à devenir acteur de son parcours de formation, c’est lui donner les moyens de construire des choix ambitieux, diversifiés et éclairés. C’est pourquoi le développement de la capacité à s’orienter tout au long de la vie constitue un enjeu essentiel qui découle de la loi relative à l’orientation et la formation professionnelle tout au long de la vie.

Il s’est agi de considérer que l’orientation est un processus continu qui concerne tous les élèves et qu’il repose sur des connaissances et des compétences qu’il convient de développer dans le cadre de la scolarité et des apprentissages.

C’est dans ce contexte que le Parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF) a été mis en œuvre au sein de l’académie. Adossé au Socle en collège ou intégré à l’accompagnement personnalisé au lycée, il propose aux établissements scolaires un cadre pour la mise en œuvre d’une démarche éducative dont l’objectif est l’acquisition de connaissances spécifiques et de compétences transversales.
Parmi les moyens d’accompagnement développés par l’académie, le début de la mise en place du webclasseur a constitué un levier favorisant une meilleure coordination de tous les acteurs et la possibilité d’un réel suivi individuel et collectif des élèves. Des dispositifs d’appui à la démarche éducative en orientation ont été également développés. S’y est ajoutée l’expérimentation des classes de seconde professionnelle à orientation progressive.

S’il est incontestable que le PDMF a permis d’installer et de promouvoir auprès des établissements des principes qui sont désormais acquis, l’orientation reste encore trop souvent identifiée comme un objet spécifique, en marge du processus d’apprentissage. Le PIIODMEP, Parcours individuel d’information d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel (dorénavant Parcours Avenir), ancré dans les enseignements disciplinaires, renouvellera la dynamique. Ce parcours prendra tout son sens grâce à l’accompagnement, l’information et la formation des acteurs qui ont vocation à y concourir. Il constituera ainsi un axe essentiel de la démarche d’orientation dans l’académie.

Interview de Cyril Hostater, chef d’établissement
Interview de Philippe Jégu, chef d’établissement

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)